Maître Saint-Germain : Gardez l’œil ouvert, veillez !

Bon Jour à vous, les Âmi.e.s !

Voici le texte du message de Maître Saint-Germain qui nous a été transmis lors de notre méditation avec les guides, reliance du 17 juin dernier. L’audio-canal a été publié, vous le trouverez au début de la transcription.

* Prochaines Méditations-Reliance, le 15 et 29 juillet. Qu’on se le dise… 😉✨

Et tout bientôt, j’aurai le plaisir de vous proposer de temps de Reliance llive sur la chaîne Youtube.
Restez connectés… J’ai vraiment hâte de nous réunir à nouveau !

Pour participer en direct à une méditation avec les mondes subtils et être informés, inscrivez-vous à la lettre d’information : https://essence-et-reliance.com/#homeactualite 

A très vite… et un infini merci à Maître St Germain, souffleur de foi joyeuse !

Vanessa


Écoutez l’audio-canal de Maître St Germain ici ∞

Chères âmes, chers amis,

Nous sommes en joie ce soir,
car nous sommes en préparation de quelque chose d’important, nous attendions ce rendez-vous, nous avons besoin de multiplier les connexions avec vous, de renforcer notre présence à vos côtés.

Sentez-vous en ce moment l’instabilité de votre posture interne ?

Il y a la joie d’avoir un pied dans le nouveau monde et il y a encore des charges, des poids
qui vous retiennent dans l’ancien, qui vous emprisonnent dans l’ancien
, car votre liberté, qui est en train de se dessiner, ne réjouit pas tout le monde.

Peut-être vivez-vous par moment des forces contraires,
comme si en plus du frein habituel, il y avait un frein à main, quelque chose qui vous retient,
qui vous retient en arrière, qui ne veut pas vous voir vous envoler
vers le renouveau de votre âme, vers le renouveau de vos inspirations.

L’Intelligence de vie construit en vous des corps nouveaux,
des corps qui vont permettre une connexion bien plus fluide avec nous,
avec les mondes invisibles, avec tout ce que vous ne captez pas encore.

Dans tous les espaces, cela s’agite avec joie d’imaginer que nous puissions communiquer avec vous de façon quotidienne, instantanée, comme vous pouvez le faire avec un ami que vous croisez.

Cette période vous invite à larguer les amarres, à lâcher le quai du connu
pour vous lancer toutes voiles dehors vers le déploiement de vos êtres, vers l’embrasement de vos cœurs, car vous allez, n’en doutez pas, vers un monde divin, vers un monde connecté, vers un monde où l’amour ne sera plus un vain mot, mais quelque chose d’incarné, d’inspiré, relié à l’Esprit.

C’est bien cela dont parle l’inspiration.
C’est l’Esprit qui vous souffle la poésie du prochain mouvement.

Vous pouvez avoir parfois l’impression que rien ne bouge, que tout stagne, que tout s’enlise. Il n’en est rien. Pour ceux qui ont déjà avancé un peu sur le chemin, l’air est un peu plus léger,
l’atmosphère s’est déjà transformée, mais il y a encore à faire pour faire en vous la place nécessaire, pour que descende l’Esprit relié au cœur, pour que se réunissent tous vos corps en un seul, c’est l’enjeu du moment, c’est la transformation profonde que vous êtes en train de vivre, la réunification de tous vos corps.

C’est ainsi que sera l’Homme nouveau, l’Homme spirituel, même si ce mot-là, demain, n’aura plus beaucoup de sens, car votre nature originelle aura pris toute la place
et vous aurez retrouvé votre reliance inspirée, votre cœur d’amour.

Pour vous qui avez déjà fait une partie du chemin, nourrissez votre foi, cultivez votre joie, car ces deux-là font la paire, et vous pourrez ainsi rayonner une lumière nouvelle,
montrer à ceux qui en ont besoin qu’il existe d’autres réalités, d’autres façons
de vivre le monde, de danser avec lui, accompagnées par le Souffle divin.

Nous avons ce soir besoin de vous encourager, de vous dire de ne pas baisser les bras,
de ne pas vous fermer, vous refermer, car il se pourrait prochainement, dans les mois qui viennent ou les semaines, que vous ayez envie de vous refermer, de vous décourager, de dire « ça suffit ».

Gardez votre axe et votre foi, le monde de nouveau s’en vient et vous êtes aujourd’hui, vous qui avez déjà fait du chemin, en première ligne pour rayonner, pour montrer la foi en action, cette foi puissante qui permet de sortir des illusions du monde, de ne pas se laisser embarquer.

Gardez l’œil ouvert, votre vigilance.

Veillez, veillez à ne pas vous laisser tirer par les pieds par les forces sombres
qui redoublent en ce moment de créativité, d’énergie,
pour vous faire flancher, pour vous faire quitter le chemin de lumière que vous empruntez,
et cela peut être très subtil, car la guerre d’aujourd’hui, le combat dans l’invisible
prend des formes de plus en plus sournoises, de moins en moins visibles,
et pourtant, vous qui avez déjà fait une partie du chemin,
vous allez sentir dans votre corps, dans votre cœur, dans votre esprit parfois,
par des pressions, contractions internes, vous allez sentir que quelque chose ne tourne pas rond.

Gardez l’œil ouvert, soyez attentifs à vos ressentis et quand vous sentez cette contraction, pression, affirmez votre oui à la lumière que vous voulez incarner, réaffirmez votre positionnement, osez dire qui vous voulez servir, qui vous servez,
car c’est ce choix qui vous est demandé, ne plus vous laisser berner, ne plus vous laisser embarquer et incarnez, à l’endroit où vous êtes, avec les talents qui vous ont été donnés, incarnez le chemin de lumière, incarnez votre choix d’amour, incarnez-le vraiment, simplement en étant vous, simplement en offrant au monde
vos talents et vos compétences, vos qualités et votre sourire.
Le monde en a besoin, il en aura beaucoup besoin à l’avenir.

Le voyage que vous avez entamé est un peu comme un voyage dans une chaîne de montagnes : vous allez passer d’un col à l’autre, d’une montée à une descente, ce n’est pas stable et ça ne va pas l’être avant un moment.

Acceptez les creux et les dénivelés, et les hauteurs merveilleuses, car tout cela fait partie du chemin, et un jour viendra où vous aurez passé cette chaîne de montagne et s’ouvrira alors le monde que vous attendez, le monde pour lequel vous êtes venus œuvrer ici-bas.

Vous aurez parfois le genou à terre, parfois des cailloux dans vos chaussures, parfois une fatigue dans tout votre corps, vous n’en verrez parfois pas le bout.

Continuez à marcher, reposez-vous, admirez la beauté du chemin, la beauté de l’aventure, mais continuez à marcher vers l’horizon pour lequel vous travaillez avec tant d’énergie,
car quand vous traversez pour vous, vous traversez pour l’humanité entière,
quand vous nettoyez pour vous, vous nettoyez pour l’humanité entière,
les mémoires que vous libérez libèrent l’humanité entière,
les blessures que vous embrassez restaurent l’humanité entière.


Voyez-vous l’importance de faire ce chemin en conscience, de garder au cœur et à l’esprit que ce que vous faites pour vous, vous le faites pour chacun ? Cela vous donnera le courage nécessaire pour parfois reprendre la marche, quand vous sentez la fatigue vous envahir.

Je suis Maître Saint-Germain, ma joie vous accompagne au quotidien,
car j’ai le plan parfait, divin, étalé devant moi, et je sais, je connais chacune des étapes, et je sais l’horizon que vous êtes en train d’ouvrir, même quand les étapes vous sollicitent un peu plus, vous éprouvent dans vos cœurs et dans vos chairs, dans vos âmes aussi souvent. Je vois le plan parfait en train de se réaliser, de se révéler, ces voiles qui, de jour en jour, s’allègent, s’amenuisent, pour vous faire sortir de l’opacité des mondes, de la noirceur qui a tout recouvert depuis des éons. Si vous pouviez voir, comme je le vois, ce plan parfait, cette cartographie, cette trame
en train de s’éveiller à sa lumière, vous en seriez réjouis autant que moi, car de par le monde, malgré la noirceur qui semble s’amplifier, qui devient de jour en jour plus visible,
malgré les difficultés, un peu partout s’allument des lumières.
Elles s’allument avec force, elles s’allument avec grandeur, magnifiques, et plus rien ne pourra les éteindre, elles sont de toute éternité, car c’est ce que vous êtes qui se révèle enfin, au-delà des voiles du conditionnement, au-delà des voiles des manipulations, des torsions, des inversions, vous apparaissez à vous-même, vous vous relevez d’un grand sommeil et ce mouvement nous invite à la fête, à garder le cœur en joie.

Chères âmes, chers amis, ne doutez pas de cette conscience que vous nourrissez
car elle vient éclairer les zones d’ombre de vos semblables, simplement en mettant de la conscience sur vos paroles, sur vos actions, même en faisant du jardinage.

Nourrissez d’amour tout ce que vous faites
et vous devenez vous-mêmes, à l’endroit où vous êtes,
des phares solides et droits, même au cœur de la noirceur,
solides et droits, bien ancrés dans votre base.

L’agitation du monde, c’est comme une maladie.
L’agitation du monde, pour les temps actuels, c’est comme une maladie.
L’organisme qui vous soutient, qui vous accueille, a besoin d’expulser ce qui le dérange.

Comprenez-vous cette image ? Votre humanité vit sa maladie : ça pousse en fièvre, ça crachote, ça toussote, ça s’épuise, et vous êtes au cœur de ce processus, de devoir expulser de vos organismes, et de l’organisme complet qu’est votre humanité, tous les parasites qui l’empêchent
depuis longtemps de retrouver sa pleine santé, sa pleine vivance, car c’est à cela que sert la maladie, à retrouver l’énergie de vie. Il faut parfois pour cela être terrassé pour être renouvelé, restauré et retrouver l’appui des forces de vie, des forces vives.

La maladie parfois, ça rend vivant.

Gardez foi et courage, nourrissez vos liens,
nourrissez ce qui vous fait du bien et laissez passer les orages,
restez droits et solides comme un phare,
la pluie ne peut pas vous atteindre.

Cela passera aussi,
et vous goûterez la joie de votre chemin d’évolution,
de cet incroyable chemin d’incarnation

que votre âme se réjouissait de vivre… par amour.

Chers amis, chères âmes, prenez soin de vous
et d’où nous sommes, nous prenons soin de vous aussi. Gardez cela en vos cœurs.


∞ Message transmis par Vanessa Oria ∞

Vous pouvez copier ou diffuser ce texte aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé, 
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu, 
– que vous fassiez référence au site www.jardinsdepresence.com

@Crédit Photos : M Venter, Anne McCarthy

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.