Maître Saint-Germain – Réveillez vos cœurs-joie pour éclairer le monde

Hello, les Âmi.e.s !

Ce message nous a été transmis lors de notre méditation avec les guides, moment de reliance et d’enseignement, le 06 mai dernier. C’était une première rencontre avec un temps de questions-réponses des participants en direct. Un beau moment de connexion avec les mondes spirituels et les âmes-cœurs réunies.
Je sentais l’envie forte des guides d’interagir avec nous, de nous rejoindre. Nous allons donc continuer à favoriser ces échanges.

Pour participer à une prochaine Reliance, inscrivez-vous à la lettre d’information : https://essence-et-reliance.com/#homeactualite
Je serai heureuse de vous y accueillir.

Au plaisir de nos liens ici et là. 

Vanessa


Écoutez l’audio-canal de Maître Saint-Germain ici ∞

Chers amis terriens, chères âmes et chers Terriens, car il y a parmi nous ce soir beaucoup plus que cinq âmes. Il y a du monde autour de nous, autour de vous, du monde qui s’agite et se réjouit. C’est le moment de faire la fête, c’est le moment de réveiller vos âmes, de réveiller la joie en vos cœurs.

Si vous saviez la joie du ciel pour ce moment si particulier. Quelque chose dans l’air a changé, quelque chose dans l’atmosphère s’est modifié, en chacun de vous ici réunis et pour de nombreuses âmes.

Le temps est venu d’apparaître, de naître à vous-même, et il vous faut pour cela faire des choix, faire les choix qui viennent nourrir profondément l’être que vous êtes et qui ne demande encore plus aujourd’hui qu’un autre jour qu’à s’exprimer, qu’à s’expanser, qu’à danser sa joie.

Je suis Maître Saint-Germain et je suis heureux d’être avec vous ce soir, car il y avait longtemps que je n’avais pas fait alliance avec ce canal, longtemps selon votre temps, car pour nous, c’était tout à l’heure. Mais j’ai été appelé et je l’en remercie.
Je suis être de joie, je suis cœur de joie et je viens ce soir vous dire combien la joie est au cœur de tout, combien la joie résout les nœuds que vous croyez avoir.
Car la joie parle d’amour et j’aime tellement parler d’amour, car c’est ce qui nous lie profondément, ce lien à la source originelle.

L’amour et la joie, c’est bien là la même chose.
Nous sommes en joie, car le passage est fait, car les contractions ne seront plus jamais les mêmes. Alors oui, la naissance n’est pas encore là, n’est pas encore advenue, mais la douleur va s’apaiser, mais vos mémoires ont été en grand nombre réparées.
Vous avez fait un chemin colossal, un chemin courageux, mais c’est la joie qui porte en vos cœurs, même si parfois vous l’oubliez, même si parfois vous ne voyez que l’ombre recouvrir le monde, votre monde.

L’ombre, comme les attaques, comme la violence, comme les épreuves… et je pourrais vous faire ainsi tout un florilège – ne sont que des appels à l’amour, ne sont que l’amour sous une forme moins reconnaissable, et pourtant, c’est de cela qu’il s’agit, l’amour partout, la conscience qui s’exprime et s’expérimente.

Que savons-nous de l’amour si nous n’avons pas connu ce qui n’en est pas ?
Que savons-nous de la joie si nous n’avons pas connu ce qui n’en est pas ?


J’ai foulé votre terre à de nombreuses reprises, je sais ce qu’il en est de la densité de votre expérience humaine. Je sais le corps lourd, meurtri, je sais le cœur blessé, je sais l’âme aux abois, je sais les doutes et les solitudes qu’il vous faut traverser, je sais combien il est difficile aussi de ne pas voir l’amour au cœur des épreuves, de ne pas voir combien l’intelligence vient travailler en vous, en profondeur, pour vous permettre de réaliser la beauté du chemin incarné, le projet du Père, le projet divin.

Tout est projet divin. Vos noirceurs autant que vos lumières, vos chaos autant que vos étoiles, vos merveilles généreuses autant que vos mesquineries.

Vous êtes tellement beaux d’être, d’être tout simplement. Humain ou autre chose, ce n’est pas important, car vous avez déjà vécu d’autres espaces, et cette forme-là est une forme parmi d’autres. Ne vous attachez pas, ne vous focalisez pas trop sur la forme d’aujourd’hui, même si cette planète est une école particulière, peut-être l’école des élèves les plus doués.

Vous demandez à revenir ici, vous demandez à travailler vos sujets de prédilection, vos sujets de choix, les sujets qui vont faire grandir votre âme. Vous avez demandé et vous êtes là.

Prenez conscience, gardez en conscience – ô combien – vos demandes sont exaucées. La vie répond toujours à vos croyances profondes, à votre vibration, car ce mot-là vous parle. La vie répond toujours. Soyez vigilants à ce que vous portez, à votre regard sur le monde, à votre langage qui en dit long sur votre intériorité.

Si vous pouviez nourrir la certitude que tout est joie et amour, alors votre monde se transformerait immédiatement, car le voile qui recouvre cette réalité essentielle n’est qu’un voile d’illusion, un simple voile que vous pourriez, si vous en aviez conscience, chasser d’un revers de main ou d’un souffle, d’un souffle amoureux, amoureux du monde, amoureux du projet divin.

Que ta volonté soit faite et bien le mantra à chanter, à danser et à intégrer dans chacune de vos cellules, car c’est un oui d’amour qui se donne et ce oui d’amour ouvre toutes les portes.

J’entends comme des doutes et des questionnements, comme une voix qui dirait : « Oui, facile à dire, et comment on fait quand en fait, nous ? »

Vous êtes tellement touchants et drôles, vous, les humains. Tout est là sous vos yeux, vous est donné, vous est répété et vous cherchez ailleurs dans la complexité plutôt que de vous posez là, à l’écoute de votre âme et de votre cœur qui vous guide.

Il faut pour cela abandonner les peurs, abandonner l’histoire, abandonner l’égo, vous pourriez dire, mais ce terme ne me plaît pas beaucoup, car tout est tellement juste dans le plan divin. Il n’y a rien de trop, rien qui ne serait pas assez. Tout EST tout EST… là… pour vous.

Je suis connu pour être le maître de l’alchimie, et c’est la transmutation de vos cœurs, de vos corps, de vos personnalités, qui est en train de se faire.
Le mélange des matières, le mélange des fréquences est en train de faire de vous des êtres nouveaux, des êtres renouvelés.

Alors oui, c’est parfois puissant, car il faut déloger les scories, déloger les empreintes engrammées, à un endroit et à un autre, pour ouvrir vos cœurs encore plus grand.

Ce cœur, merveilleux organe, centre énergétique, espace de reliance au plan divin, car tout se fait là dans l’ouverture du cœur, dans la douceur de vos cœurs ouverts, dans ce oui amoureux qui se donne sans compter – et vous comptez pourtant si souvent – ce que je reçois, ce que je ne reçois pas, en équilibre ou non…

Lâchez donc ces comptes d’apothicaire et laissez-vous faire, car la vie seul sait, soufflée par le Père et la perfection qui est à l’œuvre dans tous les espaces.

Votre seul projet devrait être de regarder si l’amour s’invite assez souvent dans vos vies, s’il circule de façon fluide ou si vous retenez vos mains qui ont envie de donner pour compter ce qui devrait normalement vous revenir. Ne comptez plus, donnez, ouvrez vos mains, ouvrez vos cœurs car c’est dans ce cœur-joie que vous retrouverez la vérité de ce que vous êtes et le sens profond de l’existence.

Chers amis, chères âmes, nous laissons l’espace ouvert – moi et quelques autres, car je ne suis pas seul – pour que vous puissiez déposer vos interrogations, vos doutes, vos peurs peut-être, et nous sommes en joie de pouvoir aujourd’hui communiquer avec vous de façon plus directe. C’est à vous.


Questions-Réponses

* 1er partage : Au sujet des enfants atypiques, hypersensibles.
N’est-ce pas eux qui sont dans le juste et vont nous aider à y voir clair ?


Chère âme, ta réponse est dans la question.
Les enfants que vous nommez « atypiques » sont les diamants de cette planète, car ils savent dans leur essence, dans leur sensibilité comment connecter le monde, mais ils ont bien du mal à comprendre les règles de fonctionnement. Il faut les choyer, il faut en prendre soin comme des pierres précieuses qu’ils sont, car oui, tu as raison, ils montrent le chemin, mais ils ne font que montrer le chemin… Reste à chacun ensuite de retrouver en lui le petit joyeux et galopant qu’il a été un jour, car cela existe encore en vous et c’est encore bien vivant.

Ces enfants-là vont aider à transformer le monde, ils le font déjà par leurs vibrations, par leur pureté. Ils ne peuvent pas fonctionner avec des faux-semblants et du mensonge. C’est douloureux dans leur corps. Alors oui, ils montrent une voix d’amour, ils sont comme des lumières allumées sur le chemin d’obscurité. Il faut les rassembler pour qu’ils se puissent se reconnaître, pour qu’ils puissent se sentir soutenus et moins seuls, car souvent ils se sentent seuls et perdus.
Parmi ces enfants, il y a de vieilles âmes, mais il y a aussi de nombreux êtres qui viennent des étoiles. Il faut les rassurer, leur faire comprendre qu’ils ont en ce monde toute leur place et que leur couleur ne sera pas ternie par la médiocrité, par la fausseté.
Ils sont puissants, ils sont encore comme de jeunes pousses à peine sorties de terre.
Il faut donc les aider à pousser et prendre soin de leur fragilité. Mais tu le sais, car tu connais toi-même cela de l’intérieur.

Y a-t-il une autre question ?

* 2e partage : Prendre soin ouvre mon cœur. C’est la seule vérité pour moi.Être disponible pour prendre soin. En prenant soin des autres, on prend soin de nous-même.


Ton cœur est tellement grand, ton coeur est une immensité à offrir et à donner.
L’intérieur et l’extérieur, c’est la même chose et prendre soin revient à exprimer l’amour, encore faut-il le faire en conscience. Ce que tu fais de mieux en mieux, chère âme, car je sens vibrer ton cœur comme une centrale nucléaire, puissant, vibrant, et sois sûre que de lui rayonnent mille rayons, émanent des merveilles, car tu sais le manque, tu sais la souffrance du manque et c’est en cela que le plan est parfait. De nos épreuves nous pouvons faire un don extraordinaire. Nous ne pouvons prendre soin des autres sans prendre soin de nous, tout cela se fait dans le même mouvement, quoi que les apparences en disent.
L’autre nous permet toujours un retour à soi, un retour à la profondeur, plus ou moins visible, plus ou moins rapide. Tu es un cœur-joie. Tu es un cœur-joie.

Y a-t-il autre question ?

* 3e partage : Le monde est tapageur. Faut-il être dans une expression extérieure ou faut-il travailler notre intériorité et laisser rayonner l’invisible ?


De nombreuses choses sont perverties dans votre monde aujourd’hui, vous le savez bien.
Est-ce que ce côté tapageur te ressemble ? Je ne crois pas. Pour autant, il faut jouer avec les codes du monde. Jouer, incarner ce que l’on a envie d’incarner, sans jamais oublier que tout est un jeu, tout est illusion. Ne pas s’attacher aux formes et aux résultats, juste jouer sa partition avec les formes qui te correspondent.
Ce n’est pas parce que nous sommes très visibles que le chemin se fait.
Ce n’est pas parce que nous sommes invisibles que le chemin se fait.
Tout est important car tout sert la conscience, même le tapage de monde, même ces énergies dispersées et perverses. Tout est au service.

Il y a à retrouver ce qui est juste pour toi, à retrouver et à vivre selon ton modèle, selon ta joie, ton cœur-joie, et si la joie se perd, c’est qu’il faut changer de forme, changer de chemin, changer de costume. Si la joie se perd, c’est que quelque chose est perdu.
Les mouvements doivent se faire dans un élan naturel.
Dès qu’ils commencent à être trop pensés, alors assez vite, la joie va se perdre, car ce n’est pas le cœur qui est aux commandes, c’est la tête, et la tête raconte beaucoup trop d’histoires
Elle vient parasiter l’élan simple, elle vient parasiter les inspirations, humaines ou divines, elle vient empêcher l’amour de se déployer sous toutes ses formes. Vous lui avez donné beaucoup trop de place, vous, les humains, à cette tête pensante, sachante, tellement sûre d’elle.

Dans cette période qui vous bouscule, vous avez à incarner votre vérité, chacun à l’endroit où vous êtes, et peut-être que cela prendra des chemins très étranges, inhabituels, mais vous sentirez la justesse à la joie, à l’ouverture de votre cœur, à ce cœur-joie qui va vibrer plus grand et vous donner envie de sourire à la terre entière. C’est le cœur-joie votre guide.
Les actions dans le monde, ce n’est pas important.
C’est un jeu… complexe et merveilleux, mais ça reste un jeu, quoi qu’il se passe.

Nous sommes à l’écoute, y a-t-il une autre question ?

* 4e partage : Sur la joie et la philosophie du « Waouh ».
« Quand ça fait « waouh », j’embarque. Si ça ne fait plus « waouh », c’est terminé. »


Gardez le cœur ouvert à vos cœurs-joie, nourrissez de vos cœurs-joie les cœurs éteints, les cœurs sans joie, car vous savez… vous savez combien le soleil vient réchauffer la peau et le cœur, combien le soleil vient illuminer le tient.
Il est indispensable à la vie. Vos cœurs-joie, c’est des cadeaux ensoleillés.

Nous vous remercions pour votre présence ce soir.
Merci de vous être engagés et de réveiller vos cœurs-joie pour éclairer le monde.


∞ Message transmis par Vanessa Oria ∞

Vous pouvez copier ou diffuser ce texte aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé, 
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu, 
– que vous fassiez référence au site www.jardinsdepresence.com

Une réflexion au sujet de « Maître Saint-Germain – Réveillez vos cœurs-joie pour éclairer le monde »

  1. Ping : Vanessa ORIA : Maître Saint-Germain – Réveillez vos cœurs-joie pour éclairer le monde — jardinsdepresence.com – A n d r e e B o u l a y B l o g

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.